Origine et mission

Le ministère des « Chambres de guérison », fut fondé par John G. Lake.  (Son appellation provient de la traduction de « Healing Rooms ».)  Né en 1870 au Canada et élevé aux États-Unis, il fut utilisé par Dieu pour prêcher l’évangile, baptiser, guérir et délivrer dans le Nom de Jésus, en parcourant le monde.

Grâce à la puissance de Dieu et aux miracles manifestés, John G. Lake établit 625 églises en Afrique sur une période de quatre ans seulement. Puis, il retourna aux États-Unis, dans la ville de  Spokane (Washington), où il ouvrit deux Chambres de guérison.

En l’espace de cinq ans, 100 000 guérisons  furent officiellement enregistrées. Ainsi, à cette époque, Spokane fut déclarée, non seulement la ville la plus saine des États-Unis mais aussi le plus grand centre de guérison divine au monde. L’intégrité, la prière et la consécration étaient sa clé pour voir la manifestation de la puissance de Dieu.

Avant  son décès en 1935, Dieu lui avait montré que les  Chambres de guérison  se développeraient et persisteraient au-delà de sa mort.  Par la suite, à partir de 1996, Cal Pierce releva ce ministère et devint le Directeur de l’Association internationale des chambres de guérison à Spokane (I.A.H.R. : International Association of Healing Rooms).  Cette association est destinée à mettre en place des Chambres de guérison dans les églises et les villes du monde entier. Son objectif est d’unir, d’équiper et de revêtir de puissance le Corps de Christ afin de restaurer la guérison au sein de l’Église.

Actuellement, il existe plusieurs centaines de Chambres de guérison réparties dans une cinquantaine de  nations telles que : l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Australie, l’Angleterre, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, la Hollande, Israël, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Suisse, la France et depuis peu, Tahiti, le Congo, le Cameroun et l’Algérie.

Toulouse fut la première ville de France à les accueillir en 2006. Il existe maintenant une douzaine de Chambres de guérison dans cette nation, dont « la Maison de guérison » qui a ouvert ses portes à Nantes début 2013.

Liens : Chambres de guérison France ; Église Protestante Évangélique de l’Éstuaire

Photo Credit: elPadawan cc